Diptyque Theatre | Diptyque Theatre
theatre, philosophie, désir, theatre contemporain
18859
page,page-id-18859,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
team_image
Directrice artistique, autrice, comédienne

Mona El Yafi

Après une hypokhâgne et une khâgne au Lycée Henri IV, elle poursuit des études poussées de philosophie – Master sur la question de la temporalité dans la mise en scène contemporaine, et agrégation – et se forme parallèlement à la scène par de nombreux stages, notamment au sein du Laboratoire de l’acteur et du spectateur du Théâtre du Conte Amer, du Studio Pro de la Maison des Métallos, auprès de Thomas Leabhart et de Laurent Bazin. Elle s’initie à la danse contemporaine et classique, au chant lyrique, et pratique pendant dix ans la flûte traversière en conservatoire.
Elle intègre comme comédienne en 2007 le Théâtre du Conte Amer dirigé par Ophélia Teillaud et Marc Zammit. Elle y joue dans ``Le Rouge et le Noir`` d’après Stendhal, ``L’Île des esclaves`` de Marivaux, ``Phèdre`` de Racine, et ``Le Malade imaginaire`` de Molière. Elle tourne en 2011 pour Alain Bergala dans le film ``Brune blonde`` diffusé sur Arte, elle rejoint en 2012 la compagnie Mesden pour la création de ``Bad Little Bubble B.``, spectacle qu'elle co-écrit et dans lequel elle joue, qui remporte le prix du Jury du Festival Impatience en juillet 2013 puis est programmé à l’Apostrophe (scène nationale de Cergy-Pontoise), à la Rose des Vents (Scène Nationale de Villeneuve-d’Ascq), au Théâtre du Rond-Point et au CentQuatre. Toujours sous la direction de Laurent Bazin, elle tourne en 2016 dans ``Les Falaises de V.``, film de réalité virtuelle utilisant la technologie oculus.
En 2014 elle écrit ``Inextinguible`` et cofonde avec Ayouba Ali la compagnie Diptyque Théâtre. Elle créé également le projet ``Poétique Ensemble``, avec le musicien Matthias Gault, et l’enquête ``La Désirothèque`` avec Valérie Fernandez qui donne lieu à l’écriture de la pièce ``Desirium Tremens`` en 2017.
Elle écrit également en 2016 et 2017 ``La Gourmandise``, ``La Paresse`` et ``L’Orgueil``, trois premiers spectacles du cycle 7 péchés capitaux. Elle joue dans tous ces projets.
Elle anime depuis 2008 des stages et ateliers théâtre en milieu scolaire, notamment auprès d'élèves en décrochage scolaire. Son travail avec ses élèves a donné lieu au documentaire de Marie-Violaine Brincard et Olivier Dury ``Si j’existe je ne suis pas un autre``, sélectionné en 2014 au Festival du Réel. Elle enseigne depuis 2018 l'art dramatique à des étudiants en master de l'Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne.

Elle est depuis 2017 artiste associée à La Manekine - scène intermédiaire des Hauts-de-France.

team_image
Directeur artistique, metteur en scène, comédien, chanteur

Ayouba Ali

Il a obtenu une maîtrise de droit européen à l’Université de Mayence en Allemagne (2002) et un DESS de politiques publiques en Europe à l’IEP de Strasbourg (2003). C’est à l’issue de ce cursus qu’il décide d’approfondir sa pratique théâtrale déjà abordée quelques années plus tôt. Pendant deux ans, il fréquente les ateliers du soir de l’école du Théâtre National de Chaillot (2003-2005). Dès lors, il prend part à divers projets professionnels à la télévision et surtout au théâtre. Il travaille ainsi sous la direction de Marc Zammit et Ophélia Teillaud (``L’Île des esclaves`` de Marivaux – 2008, ``Hiroshima mon amour`` de Duras – 2009, ``Le Malade imaginaire`` de Molière – 2011, ``Phèdre`` de Racine – 2012 au Théâtre Mouffetard); mais aussi d’Anne-Laure Lemaire au sein de la compagnie Nie Wiem dans ``Le Sauvage`` de Catherine Redelsperger en 2008; Maud Buquet dans l’adaptation de ``Dialogues avec l’ange`` (en 2009 et 2010 dans une version théâtrale et reprise en 2012); Christiane Véricel dans la création ``Les Ogres`` au Théâtre Gérard Philippe - CDN de Saint-Denis et en tournée (2010 – 2011); Michel Deutsch dans ``L’Invention du monde`` d’après le livre d’Olivier Rollin en 2010 à la MC93; Thomas Ress dans ``La Tour de la Défense`` de Copi au Vingtième Théâtre et en tournée (saisons 2012-2013 et 2013-2014) puis ``Les mains d’Edwige au moment de la naissance`` de Wajdi Mouawad en 2015; Jeanne Chartier et Loïc Bartolini dans ``Rien`` (2010) puis ``Touh`` (2015)- tous deux joués au Festival d’Avignon et qui ont connu chacun trois ans de tournée. Il travaille également pour la télévision dans la série ``Profilage`` (2014) et pour le cinéma dans ``Le Daim``, réalisé par Quentin Dupieux (sortie 2019). Depuis 2014, il est chanteur dans la formation électro-funk Free For The Ladies qui s’est notamment produite à l’Olympia.
Au sein de Diptyque Théâtre, il a mis en scène ``Jaz`` de Koffi Kwahulé (2014), ``Inextinguible`` de Mona El Yafi (2015) et ``Desirium Tremens`` de la même autrice (2018).

team_image
Auteur de théâtre et de poésie

Eugène Durif

Né en 1950 à St-Priest (Rhône), Eugène Durif, après des étude de philosophie, fut un temps journaliste. Depuis 1987, il se consacre à un travail d’écriture personnel, poésie, récits, théâtre, nouvelles et romans ainsi que des textes pour la radio, Il publie notamment Une manière noire chez Verdier (1986) et L’Etreinte, le temps chez Comp’Act (poésie, 1988), où il crée en 1986 la collection “L’Acte même”. Il fonde en 1994 la compagnie L’Envers du décor et cosigne avec Catherine Beau quelques mises en scène. Il lui arrive d’être comédien. Il compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de pièces, la plupart éditées par Actes Sud-Papiers. En 2001, il a publié un roman chez Flammarion, Sale temps pour les vivants et, en 2004, un recueil de nouvelles chez Actes Sud, De plus en plus de gens deviennent gauchers. Son roman Laisse les hommes pleurer a reçu un bon accueil parmi ceux de la rentrée littéraire 2008 d’Actes Sud. Il anime de nombreuses activités de formation dans des écoles de théâtre (Strasbourg, Aix, Cannes etc.) et contribue à des travaux dramaturgiques pour divers metteurs en scène, dont Patrick Pineau pour Peer Gynt d’Ibsen au Festival d’Avignon 2004.L’Arbre de Jonas avait fait l’objet d’une publication en édition bilingue français-allemand dans la collection “Tapuscrits” de Théâtre Ouvert, en 1989, puis chez Comp’Act, deux publications épuisées. Il fut réédité chez Actes Sud-Papiers en texte français seul, en 2010.
En 2015, Actes Sud a publié son roman L'Âme à l'envers.
Pour la saison 2018-2019, le Poétique Ensemble s'associe à l'auteur et met en voix ses poèmes issus d'Au bord du théâtre, Tome 1.

team_image
Comédienne

Swala Emati

Swala Emati est chanteuse, auteur-compositeur.

Après l'obtention d'une maîtrise de Langues Etrangères appliquées à l'Université Paris III Sorbonne Nouvelle, elle laisse libre cours à son désir de pratiquer la musique.
Sa démarche est nourrie par son goût pour les langues, réelles ou imaginaires, et par un désir de collaboration et de rencontres originales.

En 2010, elle intègre les Frères Smith, groupe parisien de 11 musiciens aux influences afrobeat, afrogroove, avec lesquels elle sillonne les festivals d'Europe, et multiplie les apparitions radio (Radio Nova, Fip, Live à Fip...).
En 2016, on la retrouve également avec Luzanda, quintet accoustique de facture originale (Guitare Flamenca, Contrebasse, Percussion, flûte et chant) qui s'inspire du flamenco, en y ajoutant jazz moderne, riff de rocks et groove africain. Elle y chante en espagnol.
Depuis 2018, elle est aussi la voix d'Alula, groupe de Jazz world fusion dont la musique s'inspire de la faune et la flore.

En 2016, guidée par la volonté de créer des ponts sonores et artistiques, elle ne peut résister à l'appel du théâtre et commence à travailler avec la comédienne et metteure en scène Astrid Bayiha.
Elle est incarne Maidai, dans la pièce Mamiwata écrite et mise en scène par cette dernière.
Forte de cette collaboration, elle réitère l'expérience dans la pièce M comme Médée, mise en scène par Astrid Bayiha et actuellement avec Jaz de Koffi Kwahulé mis en cène par Ayouba Ali.

team_image
Comédienne

Astrid Bayiha

Passionnée d’art depuis son plus jeune âge, Astrid Bayiha s’initie d’abord au chant et à la danse pendant toute son enfance avant de se lancer, il y a quinze ans, dans le théâtre. En 2007, elle signe sa première mise en scène pour le festival Courts dans l’Herbe de Saint-Maur-des-Fossés après l’obtention de sa Licence de LLCE Anglais à la Sorbonne-Nouvelle. Toujours en quête d’exploration et d’échanges artistiques, elle crée durant l’année 2010 une Scène Ouverte Théâtre à Saraaba, un espace culturel dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris. Un rendez-vous mensuel accueillant différents artistes amateurs et professionnels. Ses trois ans au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (2007-2010) lui donnent aussi la possibilité d’approfondir cette quête, grâce notamment à ses différents intervenants et metteurs en scène : Andrzej Seweryn, Guillaume Gallienne, Mario Gonzalez, Michel Fau, Yves Boisset, Sandy Ouvrier... À sa sortie du Conservatoire en 2010, elle travaille avec le performer new-yorkais Eric Wallach, et joue le rôle-titre des ``Mamelles de Tirésias`` d’Apollinaire adapté en anglais américain, au Théâtre de la Reine Blanche. En 2011, elle joue ``As you Like It`` de Shakespeare en tournée puis à Villeneuve-en-scène (Avignon), dans une mise en scène de Catherine Riboli. En 2012, on la retrouve dans ``Trames``, une création de Gerty Dambury, au Théâtre de Belleville. Elle est à nouveau sur scène en janvier 2013 au Théâtre du Nord à Lille, puis en tournée, avec ``Retour à Argos``, une libre adaptation des Suppliantes d’Eschyle, mise en scène par la traductrice et metteure en scène Irène Bonnaud. Au mois de juillet 2013, elle joue dans Afropéennes d’Eva Doumbia à Avignon (Hauts Plateaux et L’Entrepôt), une adaptation des textes de ``Blues pour Elise`` et ``Femme in a city`` de Léonora Miano. En 2014, elle commence la saison avec ``Pearl`` de Fabrice Melquiot, mis en scène par Paul Desveaux ( Le Volcan / Scène Nationale du Havre, Scène Nationale de Sénart, Théâtre de la Manufacture...). Puis, elle interprète Maryse Condé dans ``La Vie sans Fard``, l’autobiographie de l’auteure mise en scène à La Criée de Marseille par Eva Doumbia, ainsi qu’au Festival d’Avignon à la Chapelle du Verbe Incarné. Elle est dans ``Les Nègres`` de Jean Genêt, mis en scène par Bob Wilson au Théâtre de l’Odéon, puis en tournée (Comédie de Clermont-Ferrand, TNP- Villeurbanne...). En 2015, Astrid Bayiha joue Rahmouna Sallah dans ``Haine des femmes``, une adaptation du récit autobiographique de la militante algérienne faite et mise en scène par Mounya Boudiaf, à Présence Pasteur, durant le Festival d’Avignon. Au mois de septembre, elle joue ``Jaz`` de Koffi Kwahulé, une création qu’elle a initié avec l’aide d’Ayouba Ali à la mise en scène, au festival Seuls en Scène-Princeton French Theater Festival, à Princeton University aux Etats-Unis. On la retrouve sur le plateau de l’Atrium-Tropiques, la Scène Nationale de Martinique au mois de novembre, pour jouer ``Suzanne Césaire, Fontaine Solaire``, la prochaine création d’Hassane Kouyaté. Depuis 2010, Astrid Bayiha est membre du comité de lecteurs du Jeune Théâtre National et y met régulièrement en espace des textes inédits ou peu connus d’auteurs contemporains. Après une mise en lecture de sa pièce ``Mamiwata`` au JTN en février 2015, elle la met en scène au mois de mai de la même année au Théâtre Darius Milhaud.

team_image
Comédien

Mathias Marty

Formé au chant lyrique au conservatoire auprès de Jacques Ducros. Chanteur dans plusieurs formations de jazz, de blues et de rock, Mathias Marty embrasse la vocation de comédien à 20 ans sans pour autant renier ses premières amours. Il fera sa formation théâtrale auprès de Raphaël
Sikorski, Raymond Acquaviva, Béla Grushka, Didier Long, Roch-Antoine Albalajedo, Philippe Rondest, Jonathan Chasseigne,... (interprétation, commedia dell'arte, improvisation, chant, danse, versification,...). Il joue Molière, Musset, Marivaux, Tchekhov, Von Horvath, Hildesheimer,
Büchner, LLamas, Melquiot, Feydeau, Shakespeare... Passionné par les mots et leur puissance, il croit fermement que le théâtre et sa représentation sont des évènements, auxquels le public doit prendre une part active. C'est pour cela que depuis 2012, il participe activement à la vie de la Cie La Mécanique de l'Instant, compagnie théâtrale consacrée au Théâtre Forum, en intervenant en tant que comédien auprès de publics dit ``difficiles`` dans les écoles, les prisons, les centres sociaux, maisons de quartiers,... pour de la formation auprès la
police municipale ou des journées de TIG... Au printemps 2018, il a participé à l'émergence du premier lieu consacré au théâtre immersif en
France, Le Secret. Dans une mise en scène de Léonard Matton, les spectateurs (totalement libre de leurs mouvements) font l'expérience de la pièce Hamlet dans un espace intégralement consacré à celle-ci. Par ailleurs, il consacre beaucoup de temps à la lecture (russe, arabe, anglo-saxonne, japonaise... romans, essais, sociologie, ethnologie, religion, ...) et aux travaux manuels en construisant des décors pour le théâtre.

team_image
Comédienne

Cindy Girard

Formée au chant lyrique au conservatoire auprès de Jacques Ducros. Chanteuse dans plusieurs formations Cindy Girard possède un parcours pluridisciplinaire. Architecte, comédienne, metteur en scène, autant de passions qui construisent son expérience professionnel. Elle est actuellement co-directrice artistique de La Mécanique de l’Instant. Depuis 2007, elle est comédienne au Théâtre de Jade dirigé par Lorette Cordrie. Conjointement à cette responsabilité, elle travaille au sein de l’agence d’architecture Da Costa à Ivry-sur-Seine. Elle joue dans Klimax de Lisa Langseth, mis en scène par Sofia Norlin (Collectif Klimax) à l’Institut Suédois, à Paris.

team_image
Comédien

Nicolas Phongpheth

Comédien né à Mulhouse, en Alsace, il débute le métier d’acteur au théâtre au sein de la compagnie des Rives de l’Ill. Avec cette dernière, il va interpréter une vingtaine de rôles dans des spectacles différentes comme La Métamorphose de Kafka, La Tour de la Défense de Copi, ou des créations originales comme Fraternité. C’est grâce à diverses tournées en France (Avignon, Paris, etc), qu’il va rencontrer son agent et démarrer sa
carrière au cinéma dans Lucy de Luc Besson. Le reste de sa carrière oscille entre les planches et les plateaux de cinéma ou télévision.

team_image
Metteuse en scène, comédienne

Valérie Fernandez

Valérie Fernandez explore des formes corporelles engagées et des esthétiques affirmées : théâtre forain, cinéma muet, univers Bollywood…
Elle aime travailler de manière transversale et croiser des disciplines diverses : théâtre, danse, musique, chant, vidéo, arts numériques et visuels. Par cet investissement du corps et cette exploration des formes, elle engage une énergie vitale qui amène, dans tous ses spectacles, joie, vitalité et bonne humeur.
Formée à l’Université Paris III en études théâtrales, elle a notamment suivi les ateliers de mise en scène d’Eloi Recoing. C’est à cette période qu’elle reçoit le prix d’interprétation universitaire. Se passionnant pour de nombreuses pratiques corporelles et notamment les danses du monde, elle se forme à la capoeira – danse de combat brésilienne – à la danse indienne, au flamenco et aux danses de salon. Elle travaille en tant que comédienne dans des formes engagées : théâtre forum, clown de rue, sensibilisation au handicap et fonde la compagnie Théâtre de l'Autre côté en 2008. Elle est associée à la Manekine - scène intermédiaire des Hauts-de-France depuis 2015. Elle crée ``La Cruche`` de Courteline (2010), ``Râma et Sîtâ`` (2012), ``Sajeeta`` (2014 - reprise 2018), ``La boîte à murmures...`` (2016)

team_image
Comédien

Xavier Clion

Xavier Clion a suivi sa formation d’acteur au conservatoire de Tours, puis à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes avec des intervenants aussi divers que Alain Milianti, Alain Neddam, Jean-Damien Barbin, Pascal Rambert, François Marthouret, Abbès Zahmani, etc.
Depuis, il a travaillé sous la direction de Catherine Marnas (``La Tempête`` de Shakespeare) et Jean-Pierre Vincent (``Pièces de guerre`` d’Edward Bond et ``Lorenzaccio`` de Musset), mais aussi David Gauchard (``Ekaterina Ivanovna`` de Andreiev), Gilles Bouillon (``Dans la jungle des villes`` de Brecht, ``Le songe d’une nuit d’été`` de Shakespeare), Mylène Bonnet (``Journée de noces chez les Cro-magnons`` de Wajdi Mouawad), Luc Bondy (``Viol`` de Botho Strauss), Violaine Brebion (``Les nouveaux bâtisseurs`` de Mohamed Rouabhi), et Bérénice Collet (``L’infusion`` de Pauline Sales). Au cinéma, on a pu le voir dans ``Le pont des arts`` d’Eugène Green et ``Yabanci - l’étrangère`` de Filiz Alpgezmen. Il a également co-écrit deux créations avec la Cie Eulalie : ``Le jour de l’italienne`` et ``Du bouc à l’espace vide``, et suivi une formation de chanteur auprès de Martine Viard, ce qui lui a permis de se produire dans des spectacles musicaux (``Agrippine``, opéra de Haendel et Grimani mis en scène par Frédéric Fisbach, ``Choeur d’artichaut cabaret renaissance`` de Violaine De Carne, entre autres). Il intègre Diptyque Théâtre pour jouer dans ``Inextinguible``.

team_image
Comédienne

Alexandra David

C’est à l’Université Paris 8 de Saint-Denis qu’elle suit, durant 3 ans, les enseignements pratiques de Michelle Kokosowski, Frédéric Fisbach, Stanislas Nordey, Claude Merlin et Claude Buchvald qui la met en scène dans ``L’avant-dernier des Hommes`` à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon et dans ``L’Opérette Imaginaire`` de Valère Novarina à l’Opéra Bastille.
Parallèlement à ses études, elle intègre la Cie Lézard Hurlant et se forme à la pratique du clown et du théâtre de rue. Ils gagnent le prix du jury public au festival étudiant de Nanterre-Théâtre des Amandiers pour leur création ``La Minutie du Chaos`` en 1999.
Elle intègre par la suite de nombreuses compagnies et se passionne pour l’écriture contemporaine, travaillant en lien direct avec des auteurs vivants : Jean-Gabriel Nordmann, Valère Novarina, Philippe Dorin, Serge Valetti, Laurent Colomb. Elle se forme en 2012 au jeu radiophonique et suit en 2014 la formation professionnelle de l’acteur marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues et travaille depuis avec le Théâtre Sans Toit dirigé par Pierre Blaise. Elle est également marionnettiste dans ``Sajeeta`` de Valérie Fernandez. Elle intègre Diptyque Théâtre pour jouer dans ``Inextinguible``.

team_image
Comédien

Sylvain Porcher

Il a été formé à Côté Cour, école de l'acteur puis a complété sa formation par différents stages : sur la corporelle avec Ariane David, sur la relation entre comédien et metteur en scène, dirigé par Dominique Boissel au Théâtre de la Tempête et avec le collectif du libre acteur, sous la direction de Sébastien Bonnabel.
Au théâtre, il joue en 2013 dans ``Anatole Feld, petit drame bural``, d’Hervé Blutsch, pour la compagnie ACPA, compagnie pour laquelle il met en scène ``Le Monte-plat`` d'Harold Pinter en 2008 ainsi que ``Le Canard bleu`` d'Hervé Blutsch en 2014. Il joue également dans ``En sursis``, pièce qu'il a co-écrit avec Sébastien Chosson et mise en scène par Anthony Binet en 2010.
Il co-fonde en 2008 la compagnie la Pièce Montée, avec laquelle il a joué dans ``La Noce chez les petits bourgeois`` de Bertolt Brecht (2009), ``Albatros`` de Fabrice Melquiot (2011), ``La Grande Entreprise`` d'Anthony Binet (2013) et dans ``En Miettes``, adaptée d’Eugène Ionesco (2017).
Depuis 2015, il joue dans ``Les Fils de la terre``, mis en scène par Élise Noiraud, spectacle Lauréat du prix du jury et du prix du public au concours des jeunes metteurs en scène du Théâtre 13 en 2015.
Il intègre Diptyque Théâtre en 2014 pour jouer dans ``Inextinguible`` et poursuit aujourd’hui cette collaboration avec ``Desirium Tremens``.

team_image
Créateur lumière

Sébastin Coppin

Depuis 2000, il est régisseur lumière à la Scène Nationale Les Gémeaux à Sceaux, au sein de la compagnie la Paillasse pour le spectacle Du pain sur les planches, technicien lumière à l’Opéra Bastille, ainsi que pour le groupe Métropole télévision. Il a collaboré en théâtre avec Eric Lacascade, Christian Schiaretti, Jacques Lasalle, Irina Brook, Piotr Fomenko, la Schaubühne de Berlin, l’Opéra de Pékin, en danse avec le Ballet
Preljocaj, Sankai Juku… Depuis 2011, il est le créateur lumières de la compagnie le Tour du Cadran, collabore à la scénographie et réalise les décors.

team_image
Costumière

Clothide Fortin

Elle découvre le monde du costume par le biais de sa première passion : la danse. Séduite par la complémentarité de ces deux arts, elle développe une nouvelle activité de costumière et parcourt le monde du spectacle entre la scène et son atelier. C’est alors qu’on lui confie la création de costumes de danses traditionnelles pour les compagnies Isao, Adama, Mojgan’arts, Lia Nanni et Nefertiti-la-foraine. Puis, elle se tourne vers le théâtre contemporain ou classique avec le Théâtre Alicante, le Théâtre de l’Autre côté et Diptyque Théâtre. Elle réalise aussi les costumes de spectacles musicaux tels que Lucienne et les garçons font leur Music-Hall, l’opéra Cavalleria Rusticana avec Malika Bellaribi-le-Moal et pour les concerts de Natacha et nuits de prince. Elle habille les projets pédagogiques de la compagnie Sans-Edulcorant, des soirées événementielles et travaille sur des tournages de publicités, films institutionnels, court-métrages et l’émission Made in Palmade pour Kabo Prod. Son métier de costumière lui permet d‘intégrer le théâtre de Nogent-sur-Marne la Scène Watteau et La Nouvelle Compagnie en tant qu’habilleuse.

team_image
Création sonore

Najib El Yafi

Passionné de musique et de cinéma, Najib El Yafi a suivi une formation classique au violon avant de s’orienter vers des études de cinéma à la Sorbonne et de technicien audio visuel (BTS Audiovisuel option Métiers du son au Lycée Jean Rostand ). Très vite repéré par Luc Besson il fera ses premiers films via sa compagnie de post production, Digital Factory. Il travaille notamment sur ``Arthur et les Minimoys``, ``Colombiana``, ``Taken 2``, ``Lucy``...
Parallèlement il travaillera à deux reprises avec Marc Fitoussi et variant les genres, avec le provocant Larry Clark. On retrouvera Najib El Yafi sur de nombreux projets de films d’auteurs, de courts métrages et de créations théâtrale toujours désireux de travailler la matière sonore.

team_image
Création sonore

Geoffrey Dheur

Après un BTS Audiovisuel option Métiers du son au Lycée Jean Rostand, et une Licence de cinéma à Lille 3, il participe à de nombreux courts métrages en prise de son et post-production et devient technicien son principalement pour le prestataire « AMP Visual TV » (Le Grand Journal, Cérémonie du 14 Juillet, 24h du Mans, Cérémonie du Festival de Cannes…etc).
Il compose, joue et produit sous les noms de scène SONDE depuis 2007 et WY depuis 2011. II est membre co-fondateur de la plateforme « soundcheck collective » qui vise à promouvoir et soutenir les acteurs de la nouvelle scène électronique et future beat. Il est ingénieur du son
du groupe « Days in Orbit » .

team_image
Musicien

Matthias Gault

Initialement violoniste, il se tourne vers l’alto et suit les cours de l’altiste et multi-instrumentiste Frédéric Eymard, qui sont l’occasion d’expérimenter l’improvisation jazz d’abord, libre ensuite. A la croisée des musiques actuelles, et des courants de musique contemporains les plus exigeants, l’improvisation devient pour lui le moyen d’une invention et d’un dialogue avec les autres pratiques scéniques. Il participe ainsi à des projets divers de concerts autant dans le rock et la chanson française que dans les projets de musique totalement improvisée. En suivant les stages amateurs du PIC au Triton sous la direction de Philippe Panier, de Guillaume Roy, de Hasse Poulsen, de Stéphane Payen ou de Dominique Pifarély entre autres, il trouve l’occasion de multiplier et d’enrichir son jeu par ses rencontres musicales entre amateurs éclairés et professionnels. Il dessine un univers où le collectif et l’amitié sont essentiels à sa pratique musicale.
Par ailleurs, professeur agrégé de philosophie en lycée il enseigne dans cette discipline. Soucieux d’allier sa pratique musicale à la réflexion philosophique, il poursuit des recherches en esthétique sur l’improvisation libre à l’université de Lille, donne des cours à l’Université Populaire des Hautsde-Seine sur cette question en 2012-2013 et obtient un Master II de Philosophie sur l’improvisation musicale.
Il prend part à toutes les performances de Poétique Ensemble, projet dont il est à l’initiative avec Mona El Yafi.

team_image
Chorégraphe

Sylvère Lamotte

Né en 1987, Sylvère Lamotte se forme à la danse contemporaine au Conservatoire national de Région de Rennes, puis au Conservatoire national de Danse de Paris. En 2007, alors en dernière année au Junior Ballet, il intègre le Centre chorégraphique d’Aix-en-Provence au sein du GUID (Groupe Urbain d’Intervention Dansée), programme initié par le Ballet Prejlocaj. Curieux des univers de chacun, ouvert à diverses influences, Sylvère Lamotte travaille en tant qu’interprète auprès de chorégraphes aux univers variés : Paco Decina, Nasser Martin Gousset, Marcia Barellos & Karl Biscuit, Sylvain Groud, David Drouard, François Veyrune, Alban Richard, Perrine Valli et Nicolas Hubert. Nourri de chacune de ces expériences, de chacun de ces langages, il en retient un goût pour la création collective et le mélange des influences. Il fonde en 2015 la compagnie Lamento au sein de laquelle il explore en tant que chorégraphe et interprète ses propres pistes de travail. Particulièrement attaché à la danse contact, Sylvère Lamotte expérimente notamment les moyens d’en faire varier les formes. Cette même année, il crée le duo (+ un musicien) ``Ruines``, puis le quintet ``Les Sauvages`` (2017).

team_image
Monteur vidéo, vjay, mapper

Cyril Viart

En parallèle de son activité de réalisateur/monteur notamment dans le secteur musical (clips vidéos pour de nombreux artistes), il se passionne pour la création vidéo live depuis 2007. D’abord au travers de ses collaborations avec le producteur de dub français SONDE aka WY qu’il accompagnera en tant que Vjay. Puis plus récemment avec les groupes Like Horses Do, Abstracker, KillaSoundYard et AnyHow.
Il se produit par ailleurs lors des soirées organisées par les labels Digital Whomp (Glazart, Divan du Monde, Batofar…), et Soundcheckcollective notamment. Il anime également des formation et workshop d’initiation au mapping vidéo et à la création live.
Son travail repose avant tout sur la composition d’image et de texture, pour créer des univers graphiques et oniriques originaux.

team_image
Créateur mapping vidéo

Julien Appert

Julien Appert est un artiste français, né en 1975. Il vit et travaille à Creil où il développe depuis plus de dix ans sa vision de la vidéo en direct. Après des études d’arts plastiques et une longue expérience de la scène, il se produit dans différents festivals avec plusieurs formations musicales
en tant que vidéaste. Il écume les salles de concerts de France et d’Europe. Julien collabore avec de nombreuses compagnies à la création de dispositifs audiovisuels dédiés à la scène. Son expérience de la scène et de la création, Julien aime la partager et la transmettre au plus
grand nombre. Depuis le début, il consacre une partie de son temps à des ateliers pédagogiques visant à faire découvrir sa pratique et son approche du spectacle vivant. Depuis sa performance audiovisuelle « MODLL », Julien expérimente une vision du corps humain en vidéo. À la manière d’un appareil d’imagerie médical, il se sert de la caméra pour ausculter le corps humain et trouver la nature cachée des choses derrière des apparences parfois trompeuses.

team_image
Réalisatrice

Aurélie Collignon

Auteure et réalisatrice de documentaires formée à l’école des Arts décoratifs de la Ville de Paris, détentrice d’un Master d’Arts visuels de l’Université de Montréal et du Master Documentaire de création de Lussas, elle s’intéresse principalement aux formes narratives mêlant différents statuts d’images (images documentaires, fiction, images animées). Son court-métrage Florian en décembre a obtenu l’aide à l’écriture de la Région Rhône-Alpes en 2009. Elle mène depuis 2011 des ateliers d’éducation à l’image et de réalisation documentaire. Elle est l’une des principales collaboratrices de La Désirothèque, active à la réalisation depuis ses débuts.

team_image
Réalisateur

Boris Carré

Après sa maîtrise de Littérature Générale, Boris Carré rejoint le Master de Réalisation Documentaire de Lussas (Ardèche). Son film L’initiation (co-réalisé avec François-Xavier Drouet) est sélectionné au Cinéma du Réel en 2008 et remporte le Prix du court-métrage du CNC. En 2010, il crée le collectif D :clic avec lequel il réalise plusieurs captations et teasers et rencontre plusieurs metteur.e.s en scène avec lesquel.le.s il travaille par la suite, notamment les compagnies Mesden (Laurent Bazin) et les Attentifs (Guillaume Clayssen). En 2013, ce dernier lui confie la création vidéo de son spectacle, ``Cine in Corpore``, crée à l’Etoile du Nord (Paris). Il a réalisé depuis plusieurs créations vidéo pour les spectacles de Laurent Bazin, Lucas Bonnifait, Guillaume Clayssen, Emmanuelle Rigaud, Malik Rumeau, Kevin Keiss, Rebecca Chaillon, Louise Dudek, Sarah Lecarpentier et Anthony Thibault. Il est par ailleurs associé depuis 2015 au projet La Désirothèque pour animer des ateliers de réalisation de films documentaires auprès des décrocheurs scolaires de Seine-Saint-Denis.

team_image
Graphiste

Audrey Lorel

Après des études de communication visuelle à l’ENSAAMA et un Master en alternance aux éditions du Chêne, Audrey fait le choix de devenir indépendante et de mettre à disposition ses qualités graphiques. Elle travaille aujourd’hui pour des maisons d’éditions ( Le Chêne, La Martinière, Le Seuil jeunesse, Keribus éditions ), divers clients ( Bars et restaurants, artisan fleuriste, chambre d’agriculture, …) et a rejoint cette année la troupe de Diptyque Théatre. Vous pouvez consulter son portfolio ici.

team_image
Scénographe

Alban Ho Van

Après avoir étudié aux Arts Décoratifs et à l’école du Théâtre National de Strasbourg, il se forme auprès de chefs décorateurs au cinéma sur les films de Christophe Honoré, Léos Carax, Philippe Claudel. Au théâtre, il collabore avec Galin Stoev, ``Liliom`` (Ferenc Molnar), ``Les Gens d’Oz`` (Yana Borissova) et ``Tartuffe`` (Molière) à la Comédie-Française. Il réalise les scénographies de ``Nouveau Roman`` et ``Fin de l’Histoire`` textes et mises en scène de Christophe Honoré, avec lequel il travaille également à l’Opéra, ``Dialogues des Carmélites`` (Poulenc/Bernanos), ``Pelléas et Mélisande`` (Debussy/Maeterlinck) et ``Cosi Fan Tutte`` (Mozart/ Da Ponte) au Festival d’Art Lyrique d’Aix. Il a récemment collaboré avec Agnes Jaoui sur la recréation d’``Un air de Famille`` et ``Cuisine et Dépendances`` et a conçu le décor de ``Melancholia Europea`` texte et mise en scène de Bérangère Jannelle

team_image
Scénographe

Ariane Bromberger

Elle se forme à l’École supérieure des Arts et des Techniques de Paris où elle obtient un diplôme d’Architecture Intérieure et de Scénographie Théâtre et Décor de Cinéma en 2014. Depuis, elle travaille sur de nombreux projets dans ces domaines. Au théâtre, elle travaille notamment sur des œuvres d’Alain Françon, d’Agnès Jaoui ou encore sur l’opéra ``Cosi fan tutte`` de Christophe Honoré en 2016. Elle a rejoint Diptyque Théâtre sur la réalisation de la scénographie de l’exposition ``S’envisager`` à la Maison des Métallos en juin 2017.